Un projet Labex Arts H2H
 
Programme RIR
RECITS ET IMAGES DU RÊVE

PRESENTATION

Le rêve est universellement considéré comme un spectacle visuel. Nous employons d’ailleurs un seul et même verbe « voir » pour exprimer ce que nous percevons la nuit en rêve et ce que nous percevons éveillés, les yeux ouverts, si différentes soient ces expériences : tantôt, dans le noir ou les yeux fermés, des hallucinations auxquelles ne correspondent pas d’objets réels, tandis que les images ou scènes perçues défient les lois courantes de la présentation et de la perspective ; tantôt des objets réels, éclairés, qui obéissent à des lois physiques régulières et prévisibles. Il est donc étrange que le même mot « voir » puisse nommer des perceptions à ce point différentes. Mais c’est bien le cas : nous n’avons aucunement l’impression de deux sens distincts du « voir » (par exemple un sens « propre » et un sens « métaphorique ») lorsque nous passons du récit d’un spectacle vigile au récit d’un spectacle rêvé.

Alors que tout le monde s’accorde sur le fait que les rêves sont essentiellement visuels, c’est-à-dire constitués d’images, pourquoi se transmettent-ils principalement par le récit, dans la mythologie, la littérature et la psychanalyse ? Telle est la question à laquelle le projet « Récits et images du rêve » souhaiterait apporter une réponse.

 

Une telle entreprise suppose que soient menées et entrecroisées plusieurs enquêtes, dans le cadre particulièrement approprié du Labex Arts-H2H qui rassemble des institutions et des unités de recherche en arts, littérature et philosophie :

 

  • Une enquête artistique dans les fonds patrimoniaux, sur les images du rêve dans la peinture ou le cinéma, ses caractéristiques, les raisons pour lesquelles le genre « peinture / films de rêves effectivement faits » est peut-être un genre manquant.

 

  • Une enquête littéraire sur les marqueurs des récits du rêve, leurs éventuelles spécificités formelles, la possibilité ou l’impossibilité de distinguer la description d’un objet rêvé ou absent de la description d’un objet observé ou présent.

 

  • Une enquête philosophique sur la nature de la perception, et plus largement encore, de la réalité et du « réalisme » : si nous disons spontanément que nous « voyons » des choses dans nos rêves, en employant le même verbe que lorsque nous disons que nous « voyons » des choses dans la réalité, est-ce parce que nous structurons nos rêves comme la réalité, ou au contraire est-ce parce que nous structurons la réalité comme nos rêves, c’est-à-dire comme nos discours ?

 

  • Un volet expérimental / scientifique pourrait être ajouté, au sens d’une collaboration avec des unités de recherche neuro-biologiques sur le rêve, sur la question du « mouvement oculaire rapide » du sommeil paradoxal.

Ajouter un commentaire

Un projet Labex Arts H2H